google-site-verification=70jujhbatlnPPOB7ODm-cLRNsM_t9ZaWbPo2V02n8bo Myrtilles sauvages: protection contre les maladies

Myrtilles: études scientifiques*

 

English version 

Les baies sauvages, source exceptionnelle et scientifiquement prouvée de santé, sont très riches en substances bioactives qui protègent les cellules et réduisent le risque des maladies.

Les baies sauvages ne sont pas des baies habituelles. Ce sont de baies qui, pour survivre aux températures glaciales des forêts de Finlande, ont produit  des antioxydants en grande quantité.

Les baies contiennent:

  • polyphénols tels que flavonoïdes, acides phénoliques et tannins 

  • anthocyanes (pigments rouges, bleus et pourpres) fort antioxydants

  • vitamines A, B, C et E

  • oligoéléments telles que potassium, manganèse, cuivre, fer et zinc

  • bêtacarotènes, enzymes et fibres. 

Les myrtilles  sauvages sont parmi les fruits les plus antioxydants. Comme flavonoïdes antioxydants, on relève la carotène, la lutéine, la xanthine. La myrtille sauvage est jusqu'à quatre fois plus riche en flavonoïdes que la plante cultivée et son pouvoir antioxydant est 48% plus élevé que celui de la myrtille cultivée. (a) Ces flavonoïdes offrent une protection colorée pour maintenir un coeur en bonne santé, un cerveau en forme et réduire le risque de cancer. (b)

Les myrtilles contiennent des vitamines C et E, ainsi que des vitamines du groupe B, telles que la nyacine, la pyrodoxine, les acides folique et pantothénique. Ces vitamines aident le corps à métaboliser les hydrates de carbone, les protéines et les graisses. Les vitamines A, C et E agissent aussi comme antioxydants, ce qui limite les atteintes nocives des radicaux libres contre le corps. En outre, les myrtilles contiennent des éléments tels que le potassium, le manganèse, le cuivre, le fer et le zinc. Leurs effets synergétiques protègent contre le cancer, les infections, le vieillissement, les maladies cardiovasculaires et font que les myrtilles, réels superaliments, favorisent la longévité. (c)

Une étude récente réalisée par la Harvard School of Public Health (HSPH) et University of East Anglia montre que les femmes qui mangent au moins trois portions de myrtilles et fraises par semaine réduisent les risques d'attaque cardiaque d'un tiers. (d)

Les scientifiques recommandent de consommer des myrtilles au moins trois fois par semaine. (e)

a). Wu X, Beecher GR, Holden JM, et al. Lipophilic and hydrophilic antioxidant capacities of common foods in the United States. J Agric Food Chem. 2004 Jun 16;52(12):4026-37.

b). http://www.lef.org/magazine/mag2009/feb2009_Blueberries_01.htm?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=normal  

c). http://health.yahoo.net/experts/dayinhealth/are-blueberries-ultimate-superfood boost health and longevity.  

d). http://circ.ahajournals.org/content/127/2/188.full

e). http://www.health.harvard.edu/newsletters/Harvard_Heart_Letter/2013/July/eat-blueberries-and-strawberries-three-times-per-week?utm_source=heart&utm_medium=pressrelease&utm_campaign=heart0713 

Les études scientifiques démontrent que les anthocyanes des myrtilles ont de nombreux effets bénéfiques pour:

  • fournir une défense contre les maladies cardiovasculaires (1) 

  • fortifier la mémoire et prévenir la maladie d'Alzheimer (2)

  • inhiber la prolifération des cellules du cancer du sein (3) 

  • baisser le niveau du sucre dans le sang et améliorer la sensibilité à l'insuline, aidant à échapper au diabète (4)

  • protéger les yeux contre les faiblesses liées à l'âge, comme la dégénérescence maculaire (5)

1."J Agric Food Chem."; Effect of vaccinum myrtillus and its polyphenols on angiotensin-converting enzyme activity in human endothelial cells, Persson IA,  Jun 2009

2."Pharmacol Res."; Effect of lyophilized Vaccinum berries on memory, anxiety, and locomotion in adult rats, Ramirez MR,...December 2005

3. "J Med Food."; Cytotoxic effects of bilberry extract on MCF7-GFP-tubulin breast cancer cells, Nguyen V,...February 2010 

4. "J Nutr."; Dietary anthocyanin-rich bilberry extract ameliorates hyperglycemia and insulin sensitivity via activation of AMP-activated protein kinase in diabetic mice, Takikawa M,...March 2010

5. "Invest Ophthalmol Vis Sci."; Bilberry (Vaccinium myrtillus) anthocyanins modulate heme oxygenase-1 and glutathione S-transferase-pi expression in ARPE-19 cells, Milbury PE,...May 2007

*Nous relayons des résultats scientifiques, nous ne fournissons en aucun cas des conseils médicaux.

Le contenu de ce site n'a pas été validé par un médecin ni par une authorité compétente.

 

0