google-site-verification=70jujhbatlnPPOB7ODm-cLRNsM_t9ZaWbPo2V02n8bo Science de huiles essentielles | bionia

Science des huiles essentielles 

Les huiles essentielles sont des molécules aromatiques constituées des composés chimiques naturels présents dans les graines, l'écorce, les tiges, les racines, les fleurs et d'autres parties des plantes. 

Faits importants à connaître sur les huiles essentielles:

  • Composés aromatiques naturels présents dans les plantes qui sont essentiels à la santé de cette plante et à notre santé également.

  • Sûr et ne provoque pas d'effets secondaires nocifs.

  • Coûtent quelques centimes par dose et sont appliqués simplement de trois façons différentes par diffusion, application sur la peau ou ingestion.

  • 50-70 fois plus puissant que les herbes.

  • Fournissent un soutien naturel à notre système immunitaire

Les huiles essentielles sont des composés phytochimiques aromatiques volatils. Elles peuvent être composées de 1 à 1'000 composés différents ayant des identités chimiques différentes. Par exemple, l'huile de bouleau est presque entièrement composée d'un composé de salicylate de méthyle. Le nard  contient des centaines de composés.

 

La plupart des huiles se situent quelque part entre ces deux extrêmes. Par exemple, les huiles essentielles d’encens contiennent 65 composés chimiques distincts en quantités variables.


L'huile essentielle de bergamote contient plus de 35 composés différents, mais elle contient surtout deux composants appelés limonène et acétate de linalyle.

 

L'huile essentielle de Blue Tansy (camomilles bleus) quant à elle, contient plus de 50 composés dont les deux constituants les plus abondants sont le chamazulène et le sabinène.

La chimie des huiles essentielles est très complexe et pour comprendre l'utilisation des huiles sans passer des années à comprendre leur chimie, doterra fournit des outils visuels  sous forme de roues.

La première roue donne des informations sur les huiles riches en monoterpènes (des composés 10 carbones). Un côté de la roue monoterpène décrit des huiles ayant des propriétés liftantes, l’autre côté des huiles ayant des propriétés équilibrantes, de renouvellement.

 

La deuxième roue contient des informations sur les huiles riches en sesquiterpènes (des composés 15 carbones) sur un côté, avec une légende sur le côté opposé.


Dans chacune des roues, les huiles sont en outre organisés par groupe fonctionnel, les huiles qui ont des alcools, aldéhydes, phénols,  le ou les premiers constituants chimiques étant répertoriés sous chaque huile.

Les différents composants d’une huile essentielle déterminent à la fois son arôme et ses effets.

Les terpènes sont des molécules aromatiques synthétisées par les plantes. Chaque plante possède des centaines d'enzymes spéciales appelées terpènes qui travaillent ensemble. Il existe trois principaux types de terpènes: les monoterpènes, les sesquiterpènes et les diterpènes. Les monoterpènes et les sesquiterpènes sont les principaux composés présents dans les huiles essentielles. En raison de leurs différences de taille et de structure, les monoterpènes et les sesquiterpènes ont des effets différents sur le corps.

Les monoterpènes se retrouvent en quantité dans presque toutes les huiles essentielles. Ils ont une structure de 10 atomes de carbone linéaires ou cycliques. En raison de leur taille réduite, ils ont tendance à réagir rapidement à l'air et à la chaleur.

Les monoterpènes ont des effets importants sur les membranes cellulaires car ils sont suffisamment petits pour s’insérer entre les molécules graisseuses constituant la membrane cellulaire. Ils sont également suffisamment petits pour le traverser complètement et affecter les cibles à l'intérieur de la cellule.

 

On pense qu'il existe plus de 2’000 variétés de monoterpènes, chacune ayant sa propre activité biologique.

Les sesquiterpènes ont une structure de 15 atomes de carbone. En raison de leurs poids moléculaires plus élevés, les sesquiterpènes sont moins volatiles que les monoterpènes et sont donc moins présents dans les huiles essentielles.

Les sesquiterpènes ne sont pas assez petits pour traverser la membrane cellulaire aussi efficacement que les monoterpènes, mais ils ont des formes uniques qui leur permettent d’adhérer aux poches dans les structures protéiques tridimensionnelles affectant l’activité protéique. Les sesquiterpènes sont connus pour activer divers récepteurs de surface cellulaire.

On pense qu'il existe en moyenne 10’ 000 variétés de sesquiterpènes

0